Cevennes au naturel

Poésie en Cévennes
Juan de San Cuatro

English version

COU (RANT) D’AIR
Un poême de Jean Sulmon

Non, l’ami Claude et ses camions
Par tous les temps, manquent pas d’air!
Bois, foin, châtaignes ou champignons
Du sérieux, pas des courants d’air!

J.de San Cuatro.
Janvier 1997

CHEZ NOUS
Un poême de Jean Sulmon
Il est un lieu que je révère,
car nous nous y sentons chez nous.
Un lieu que même l’on vénère,
quand j’en parle ma voix se noue.

Un village où l’on parle aux chiens,
Et à toute bête fervente.
Où toute âme trouve les siens,
où la Nature est accueillante.

Un village où on parle au schiste,
au chêne vert ou au figuier,
où l’on sent bien que l’on existe,
dans la garrigue, les halliers.

Un village enfin où, aux hommes,
on peut tenir le vrai langage
de la fraternité, tout comme
on parle dans les foyers sages.

Calmes sous les vielles façades
Au soleil ou dans l’ombre quiète.
mais l’on y est point rétrograde :
On est branché sur Internet !

Vous avez deviné, je gage,
où l’on est si bien entre nous
Eh! oui, c’est là, notre village
C’est notre patrie, c’est chez nous!

J.de San Cuatro.
Janvier 1997

Liens intéressants

Le Poirier (Lionel Roubin)
Les Cognassiers (Lionel Roubin)
Mon Village, un poème (Sully Filhol)
Un poème en hommage au châtaignier (Marcel Pagès)

webmaster @ cevennes.com sommaire