Cevennes au naturel

La Cévenne des poètes

English version

Au printemps, le cognassier au tronc tortueux, offre au regard ses magnifiques fleurs blanc rosé. L’automne venu, ses fruits d’or et d’aspect généreux marquent les esprits. Cet arbre singulier a inspiré l’âme d’un poète Cévenol.

Les Cognassiers

un poème de Lionel Roubin

De petite taille
leurs frondaisons basses
sont volontiers étalées
sur des branches maîtresses
dépourvues ou presque
de ramifications secondaires
préférant l’ampleur quoique fines
question de jeunesse
Des fleurs exubérantes
de taille conséquente
souvent teintées
parfois nettement rosées
placées en évidence
en tête des rameaux
côté « m’as-tu vu ? »
pas de discussion
Laisser sinuer le regard
pour suivre leur bois
tortueux mais sans accidents
offrant comme une peau

régulière et lisse
une sorte de gris-brun mat
imaginé riche en tanins
comme si cette teinte
pouvait évoquer un goût
fort en goût alors
serait-ce ainsi plus précisément
l’idée de café invoquée
la vue du feuillage prodigue
feuilles attachées en rosettes
sous chaque bourgeon et fleur venus
d’une consistance épaisse
presque lourde
de nature à retomber
voire pendre sous leur poids
c’est concevoir une chair de verdeur vaguement exotique
que flanqueront des fruits enflés
aussi peu intéressants et cabossés tels
que fins et flatteurs préparés.

La Farelle, le 10/04/1998

Faites connaissance avec Lionel ROUBIN et son Atelier d’Ecritures

Liens intéressants

Chez Nous (Jean Sulmon)
Le Poirier (Lionel Roubin)
Mon village, un poème (Sully Filhol)
Un poème en hommage au châtaignier (Marcel Pagès)

webmaster @ cevennes.com sommaire