Cevennes au naturel

Elements d’histoire
du protestantisme local

English version

Le Temple actuel de St Germain de Calberte a été achevé en 1825.
Il prend la suite d’un Temple existant au centre du village (vraisemblablement dans le quartier actuel de la poste et du café) jusqu’en 1685, date de la révocation de l ’Edit de Nantes qui a entraîné la destruction de tous les Temples protestants (à quelques exceptions près).

L’Eglise protestante de Saint- Germain de Calberte remonte aux premiers temps de la Réforme.

Théodore de Bèze (1519-1605) est venu la visiter, vers le milieu du XVI° siècle, et s ’est réjoui de la trouver "si nombreuse et si zélée dans l’oeuvre du Seigneur".

Pour la construction du Temple actuel, huit des principaux représentants de la paroisse achetèrent en 1822 un terrain de 640 m2 dans la partie appelée ’La Capelle’ du domaine de La Garde appartenant au sieur Jean-Samuel LARGUIER (Ancien procureur, retiré à Lausanne).

Ces huit représentants étaient :

  • M. Jacques THEROND de La Bastide
  • M. Jean FARELLE de La Liquière
  • M. François - Aldebert BRUC de La Mazade
  • M. Louis CANONGE des Faysses
  • M. Jean - François LARGUIER du Crémat
  • M. François LARGUIER de La Fare
  • M. Jérémie LARGUIER de ?
  • M. Jean - Baptiste GRASSET de St-Germain.

En 1824 , commencèrent les travaux dirigés par Jean LAURIOL maçon à La Liquière.
Le montant des travaux demeure inconnu, mais tous les fidèles se firent un honneur d ’y contribuer. Outre son obole, chaque famille apporta sa pierre. Le Roi Charles X lui-même, sollicité par le Pasteur METGE, accorde une subvention.
Peu de changements sont intervenus au cours des cent premières années sauf en 1856 , par les soins du Pasteur Léo FARELLE une réparation importante de la voûte et des tribunes. Au même Pasteur FARELLE, nous devons la chaire actuelle .(En place en 1926).

L ’ Eglise n ’a connu que six Pasteurs en cent ans :

  • M. METGE } Tous deux désservaient également la paroisse
  • M. AUZILHON (Son gendre et successeur.) } de St- Martin de Lansuscle.
  • M. Léo FARELLE (de 1845 à 1880)
  • M. KISSEL
  • M. O’ CONNOR
  • M. SEQUIER (à partir de 1890 jusqu’ en ? (1926 au moins))

Après la révocation de l ’Edit de Nantes, les cévenols avaient continué à se réunir en assemblée de culte, malgré les interdictions et les graves peines qui menaçaien de les frapper.

Des lieux sont restés célèbres tels que les Rochers de Galta ou de Mont-Mars, le Plan de Font-Mort ou le Ravin du Clauzelet.
Sur ce dernier lieu , situé au-dessus du moulin de BERNADOU, il existe des archives précises qui relatent la façon dont l ’assemblée, réunie le dimanche soir 22 avril 1686 a été surprise par les soldats du Roi , venus de Saint-Etienne. Il y eut trois tués, plusieurs blessés et quatorze prisonniers ; (quatre hommes et dix femmes.)

(1) Sources : Discours du Pasteur SEQUIER, lors de la cérémonie du centenaire du Temple en 1926.

Vous êtes en Cévennes ? Voyez les dates des prochains cultes dans nos vallées

Liens intéressants :

Les Camisards - Guerres de religions - La guerre des Camisards illustrée aux enfants

webmaster @ cevennes.com sommaire