Cevennes au naturel

Przewalski
un cheval particulier

English version


Si quelques 300 individus vivaient encore en captivité dans des zoos et parc privés dans les années 1970, à l’état libre le cheval de Przewalski avait complètement disparu de nos région.

Ce cheval originaire de Mongolie (le Takhi) fut découvert dans les montagnes de Tachin Schara Nuru en bordure du désert de Gobi par le naturaliste russe Nikolai Przewalski en 1879. L’espèce était déjà rare.

D’apparence rustique, cet équidé ne dépasse pas 1,35 m au garot. Il est réputé par une caractéristique étonnante: celle de n’avoir jamais été domestiqué! On dit qu’il reste farouche, même après un long séjour en captivité.

Il peuplait autrefois l’Europe et les vastes prairies d’Asie Centrale. Mais au début des années 1900, il se heurte au problème de la chasse, de l’emprise humaine sur les côtes et des croisements avec d’autres races mettent la race en échec. Les dispositions que prend l’état mongol en 1926 ne suffisent pas à endiguer la récession et l’on n’observe plus en 1958 que quelques 40 spécimen en Chine et en Mongolie.

Pour éviter son extinction, le Parc National des Cévennes, le WWF et la Station Biologique de la Tour du Valat ont créés en 1990 l’association "TAKH"(*). Pour ce faire, ils ont acquit un domaine de plus de 300 hectares, situé sur le Causse Méjean, à hauteur du hameau du Villaret dans les Cévennes. Le cheval peut y réapprendre à vivre libre, dans des conditions les plus naturelles possibles... voire même en présence de prédateurs s’il en revenait.

D’autres associations, notamment en Australie comme l’A.R.M.B.A Inc. ou le F.P.P.P.H, en Hollande (1977), ont également oeuvrés pour la sauvegarde de l’espèce en travaillant sur un programme génétique visant à obtenir une population suffisamment forte et capable de retourner à la vie en liberté. Pour repousser l’endogamie le F.P.P.P.H incita l’échange des chevaux de Przewalski entre les zoos. Six semi-réserves furent déployées sur la Hollande et l’Allemagne et la progéniture qui en découla fut relachée 10 ans plus tard dans le Parc National de Hustain Nuruu en Mongolie.

(*) TAKH signifie en mongol "cheval sauvage"

  • L’association TAKH :
    1 rue du Foin - 75004 PARIS, tél : +33 (0)1 4887 5582
  • Station biologique de la Tour du Valat :
    Le Sambuc F-13200 ARLES, tél: +33 (0)4 9097 2313

    Liens intéressants


webmaster @ cevennes.com sommaire